Icône CCPL

Centre Intercommunal d'action sociale

Un Centre Intercommunal d’Action Sociale émerge en Pays de Lumbres

Un projet de Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS) émerge à l’échelle du Pays de Lumbres depuis le 1er mars dernier, date à laquelle le conseil communautaire a validé sa création.

Cette volonté de créer un CIAS fait suite à une analyse des besoins sociaux menée à l’échelle du Pays de Lumbres de fin 2020 à début 2021 par l’Agence d’Urbanisme et de Développement du Pays de Saint-Omer, en lien avec l’ensemble des partenaires, privés ou publics, qui participent à la mise en œuvre d’actions de prévention et de développement social.

A la suite de quoi un plan d’actions a été collectivement construit fin 2021 et validé par les élus lors du conseil communautaire du 2 février dernier, reprenant 22 actions réparties en six axes principaux.

Trois questions à Isabelle Pourchel

Vice-Présidente en charge des Solidarités

Quelle est la politique sociale de la Communauté de Communes du Pays de Lumbres ?

La CCPL soutient et développe une politique sociale qui favorise les actions en faveur de l’emploi, de l’insertion, de la formation et de l’accompagnement des demandeurs d’emplois avec les partenaires comme le PLIE, la Mission locale... Les bénéficiaires du RSA font l’objet d’un accompagnement spécifique par un agent de la CCPL.

En parallèle, dans le cadre de l’action sociale d’intérêt communautaire la CCPL assure la gestion du Relais Petite Enfance et du Lieu d’accueil parentalité, structures dédiées aux familles. L’intercommunalité intervient encore dans la politique du logement et du cadre de vie, notamment dans la mise en œuvre d’une l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat permettant le financement, sur critères de revenus, de travaux de rénovation énergétique ou d’adaptation du logement à la perte de mobilité. La lutte contre la précarité énergétique a par ailleurs été inscrite dans son plan climat. Enfin, dans le cadre de compétences facultatives, la CCPL participe au déploiement d’équipements structurants à la politique sociale comme la Maison France Services ou encore la future Maison de santé pluridisciplinaire. La délibération qui a été prise en conseil communautaire le 2 février dernier en vue de la création du CIAS redéfinit dans les statuts de la collectivité la compétence optionnelle de l‘action sociale d’intérêt communautaire.

Pourquoi un CIAS à l’échelle du Pays de Lumbres ?

Pour répondre aux besoins des habitants en complétant les dispositifs existants. Il ne s’agit pas de remplacer les Centres Communaux d’Action Social mais d’intervenir en complémentarité. Il existe déjà des structures intervenant sur le champ social sur le territoire, et l’objectif est de travailler ensemble, et non pas de se marcher sur les pieds, au contraire.

Quelles missions se donne le CIAS du Pays de Lumbres ?

Il s’agit de poursuivre des actions déjà entreprises telles que l’accompagnement au numérique ou la stratégie de mobilité et de lancer dans un premier temps des études de faisabilité pour la création d’une épicerie solidaire, la diversification des modes de garde pour les 0-4 ans ou la création d’un logement d’urgence. Le CIAS du Pays de Lumbres est officiellement entré en fonction le 1er mars dernier et va progressivement monter en puissance avec l’arrivée notamment d’un agent dédié pour l’organisation du service. Ce n’est que le début.